Nouvelle norme IFRS 9 : êtes-vous prêts ?

Depuis janvier 2018, les sociétés se conformant à la norme IFRS 9 ont dû adapter leurs règles de provisionnement du risque crédit pour y intégrer les pertes de crédit attendues.

Qu’est-ce que la norme IFRS 9 ? 

En 2008, à  la suite de la crise financière et à la demande du G20, des travaux ont été initiés pour réviser la norme IAS 39 qui couvrait les instruments financiers. Jugée complexe et inadaptée, du fait de son principe d’évaluation à la juste valeur des actifs et passifs financiers, elle est remplacée par la norme IFRS 9 qui vise à améliorer l’évaluation du risque de crédit.

Quelles sont les conséquences de cette nouvelle norme ?

L’impact financier pour les entreprises n’est pas négligeable puisqu’une augmentation des provisions pour créances douteuses est à prévoir, pouvant dans certains cas atteindre 25 %.

Les entreprises devront par ailleurs réaliser leurs provisions sur la base du niveau de risque total de l’ensemble de leurs créances et non plus uniquement sur leurs créances en retard de paiement.

Comment les entreprises peuvent-elles limiter ces impacts financiers ?

  • Un dispositif de renseignements et de surveillance de votre portefeuille clients et prospects vous permettra de déterminer une probabilité de défaillance à court et moyen terme pour le calcul des pertes de crédit attendues (ECL),
  • Un contrat d’assurance-crédit prend en charge les créances impayées liées à une défaillance de vos clients,
  • Les services de recouvrement des créances vous permettent de réduire le montant des provisions pour créances douteuses.

Afin de vous accompagner dans l’évolution de vos besoins, les équipes de Servyr sont à votre disposition pour répondre aux questions que vous pourriez vous poser et vous accompagner dans la mise en place des outils de transfert de risque sur-mesure pour votre entreprise. Contactez-nous !

Plus d'actualités