1960

Yves Renard reprend le cabinet familial

Dans les années soixante, c’est au tour d’Yves Renard, le père de Quentin, d’entrer dans l’entreprise familiale. Il oriente davantage le cabinet vers le courtage et lance l’activité d’assurance collective (santé – prévoyance). Yves Renard structure l’entreprise en la dotant d’une comptabilité analytique et en définissant des départements spécialisés. Plus tard, il utilise les nouveaux outils informatiques pour mettre au point un système de télétraitement du remboursement de l’assurance complémentaire à la sécurité sociale, une première en France. D’un naturel précurseur, Yves Renard met même en place chez Servyr la loi Robien qui limite le temps de travail à 35 heures.

Par la suite il dira : « Quand je suis arrivé, c’était une affaire très personnelle, j’en ai fait une vraie entreprise »