Marché de l’assurance Risques d’Entreprise : les assureurs en recherche de rentabilité

Après 15 années de réductions budgétaires, le marché de l’assurance des risques d’entreprises se durcit fortement. Les assureurs invoquent l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des sinistres ainsi que la perte de rendement du marché financier. En tenant compte des conditions tarifaires qu’ils ont accordées afin de gagner de nouveaux assurés et d’accroître leur chiffre d’affaires, la plupart des assureurs subissent une baisse de leur rentabilité.

Assurance dommages aux biens

La tendance à la hausse se confirme sur le marché de « l’assurance Dommages aux biens ». Compte tenu de la dégradation importante de leurs résultats, les assureurs recherchent désormais en priorité à rentabiliser leurs portefeuilles alors qu’ils raisonnaient auparavant essentiellement en termes de croissance.

On parle de majorations moyennes de plus de 10% pour les grandes entreprises et pouvant même atteindre 80% sur les contrats sinistrés. Cette recherche de rentabilité amène les assureurs à refuser de plus en plus les risques dit « sensibles », à l’instar des activités de traitement des déchets ou encore de l’industrie du bois.

Ce durcissement des conditions tarifaires commence à se ressentir sur les risques des PME et ETI. et devrait se renforcer courant 2020.  Cette tendance peut être nuancée en fonction de la qualité du risque à assurer, des résultats techniques et de la qualité de la politique de protection et de prévention des risques.

Assurance Flotte Automobile

Le marché « Flotte Automobile » reste, quant à lui, tendu en raison de la hausse de la sinistralité (augmentation des coûts de réparations et des montants des dommages corporels malgré la baisse du nombre de victimes) et de la faiblesse des primes. En effet, la prime moyenne française reste parmi les plus compétitives au sein de l’Union Européenne.

Là aussi, les assureurs relèvent l’importance de la mise en place de mesures de prévention : formation des conducteurs, entretien du parc ou encore sensibilisation aux nouveaux usages (téléphone, GPS).

Assurance Responsabilité Civile

Les assureurs des risques « Responsabilité Civile » sont moins agressifs qu’auparavant en termes de tarifs mais les conditions restent souples par rapport aux marchés Dommages et Auto. Seuls sont majorés les contrats fortement sinistrés afin de maintenir une certaine rentabilité.

Atteintes à l’environnement

Les contrats « Atteintes à l’environnement » restent quant à eux compétitifs avec des possibilités d’engagements triennaux ainsi que de couverture du passif environnemental.

Assurance Responsabilité Civile des Dirigeants

Les mises en causes de dirigeants augmentent en termes de fréquence et de coût, cependant les budgets des contrats « Responsabilité Civile des Dirigeants » restent maîtrisés. On constate des augmentations des franchises sur les risques sensibles. Pour les comptes non sinistrés des réductions de budgets demeurent possibles.

Attention cependant, les marchés américains et anglais connaissent de fortes majorations et cette tendance devrait atteindre la France à moyen terme.

Assurance contre les Cyber Risques

Le nombre croissant d’attaques informatiques amène les assureurs à réduire leurs capacités sur le marché des « Cyber Risques » ainsi qu’à ne plus s’intéresser aux entreprises n’ayant pas les moyens de protection adéquats par rapport à leur activité (notamment pour les entreprises TECH).  La demande est néanmoins soutenue pour ce risque émergent et les garanties proposées par les assureurs restent très larges : adjonction d’une garantie fraude, prise en charge des pénalités contractuelles, gestion de crise et aide à la communication, etc.

Assurance Transport

Le marché de « l’assurance Transport » se stabilise, après une croissance importante.  Les capacités stagnent et les franchises ont tendance à augmenter ce qui permet de maintenir les budgets. C’est un marché à surveiller de près car il n’est pas impossible que les conditions de prime connaissent des majorations significatives à partir de 2020.

Assurance Construction

Enfin, le marché de « l’assurance Construction » est hétérogène avec des budgets qui restent très compétitifs en assurance de dommages (sauf pour les bâtiments situés dans les zones exposées aux risques naturels) ainsi que sur les garanties dommages-ouvrages grâce à l’arrivée de nouveaux acteurs. En Responsabilité civile décennale, la chute d’acteurs européens proposant des garanties en Libre Prestation de Service et l’augmentation des coûts et de la fréquence des sinistres ont pour conséquence un marché sous tension même si les taux restent stables. Il faut s’attendre néanmoins à un durcissement des conditions pour les affaires peu rentables ou fortement exposées.

Plus d'actualités